À PROPOS 

 

Nadège Héraud

 

DÉMARCHE < Je me définis volontiers comme une photographe ColocaTERRE, je vagabonde en état de poésie dans un monde où rien ne m’appartient. Je le parcours avec ma sensibilité mélancolique, mais toujours avec bienveillance. Je l’ appréhende, écoute ce qu’il cherche à me dire des humanités dans leur rapport au vivant, aux paysages, aux habitats…  
Débarrassé de couleurs excessives, mon univers visuel laisse se déployer mes itinérances intérieures ou tangibles, comme des couches perméables entre l'image poétique et la photographie document. 



BIO > Plasticienne de formation, j’ai pratiqué les arts verriers pendant près d’une quinzaine d’années sur Chartres, puis sur Tours. Une page que je tourne en 2015 pour réinvestir le support photographique.  Plus qu’une envie passagère, j’explore et j’enrichis mon rapport à la photographie au travers de ma passion immodérée pour les livres de photographe. Une collection que je commence avec les livres de Claudine Doury , faisant suite au workshop avec elle à Arles en 2017. Le déclic de cette rencontre alimentera mon désir de découvrir toutes sortes  d’écritures photographiques et affûtera considérablement mon regard sur mon processus de création. 

J’intègre  en 2018 l’école de photographie  EFET sur Paris pendant une année, ce qui m'encourage à poursuivre mon désir de varier les projets. Je donne naissance au collectif Sixième sens en 2019;  Un collectif de 6 femmes photographes qui est né d’une amitié, d’une volonté de mutualiser nos compétences et du désir de partager et confronter nos points de vue. 

Je m’investis depuis 2021 avec une commission de photographes, plasticiens et vidéastes dans la mise en place des journées de la photographie à Nantes avec le Centre Claude Cahun.